Crise d'angoisse pour un depart en vacances : on aura tout vu !

Publié le par Famafrika

Me terrer au fond de mon lit, les larmes enfouies sous une couverture chaude et moelleuse. Fermer les rideaux, les volets que je n’avais pas. Verrouiller la porte à double-tour. Voilà ce dont j’avais eu envie à cet instant. Serrer mon ami Mbaam et Tofu, en laissant libre cours à mon angoisse de partir en vacances, loin de ce quotidien qui me construisait un environnement où j’étais entourée d’attentions, d’échanges, de points de repères. Sensations de famille. Partager ces moments quotidiens, du matin au soir, soir au matin. On n’existe que parce que l’autre nous reconnaît. Et je me sentais exister dans ces petits moments simples mais tellement valables. Sentir qu’on est attendu, qu’on prend soin de moi. Partager. C’était juste ça. Les bons comme les mauvais moments. Avoir quelqu’un, les avoir eux. Comme ils m’avaient moi, pour avancer ensemble. Alors pourquoi est-ce que j’allais encore cavaler au milieu des rebelles casamançais ?? Mais pose-toi un peu !! C’est pas possible ça !! Ton âme n’arrive plus à te suivre !!! 

Publié dans Sentimentheque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 26/09/2009 20:45


est ce ke c est de toi ke ça sort ?
mille bisous
mam


Famafrika 27/09/2009 17:53


euh oui... mais tant que ca sort, c'est bon, non ??


sylvie 26/09/2009 20:45


"ton âme elle arrive plus à te suivre" c'est de moi ça ! je revendik !
et alors ma p'tit' kan est ce ke tu reviens vers nous ???


Famafrika 27/09/2009 17:52


Oui oui, je te filerai les droits d'auteur,pas de probleme..
Un retour en France ?? meme temporaire ?? Aucune idee... mais pas pour le moment, j'ai encore a vivre ici..